Everyone else




Everyone else

De Maren Ade

Genre Drame, Romance


2 récompenses à Berlin 2009



Résumé :  Pendant leurs vacances en Sardaigne, Chris et Gitty rencontrent un autre couple qui va remettre en cause leurs certitudes...

 Nos commentaires :


Fred
 Très bonne idée pour mieux connaître la réalisatrice de Toni Erdmann!
          
Elise 
Merci pour cette séance de ciné originale!... La thématique du couple est inépuisable... Ce film est une proposition que chacun interprètera librement à l'aune de son expérience...
Suite à notre after... C'est bien Laurent Lafitte qui jouait le violeur dans "Elle" Et qui joue Antoine Leconte dans "K.O."...
Sinon, j'ai trouvé ce film très riche, très bien interprété, avec deux personnages qui sont aussi "consistant" l'un que l'autre (je parle de Gitti et Chris) mais différemment... Chris est plus dans la retenue mais il exprime malgré tout beaucoup de choses : par exemple la séquence où les deux couples écoutent une chanson dans la pièce de la maman, le lien entre Gitti et Chris est très fort et les regards qu'ils échangent en disent long...Merci pour cette séance, une belle découverte...

Elisa.
film intéressant bien interprété
            
François
 Merci quoi qu'il en soit pour ce film riche d'enseignements et chacun , comme dit Fred , y trouvera sans doute un lin par rapport à ce qu'il vit . Pas toujours cool le Chriss : j'attends les gens en montagne en ce qui me concerne!
              
Alain
 C'est un peu comme "Sarabande" le dernier téléfilm de Bergman, ça n'a l'air de rien et on n'a envie de leur dire au départ " ce sont vos histoires". Puis on finit par rentrer dans l'épaisseur qui se creusent des personnages : garder de la distance vis à vis d'eux les vivre de l'extérieure et sur l'autre bord s'y projeter violemment comme pour ma part quand elle passe par la fenêtre, dans un désir inconscient et justement incompréhensible de le faire.
J'ai adoré quand elle menace avec une lame son hôte retrouvant la charge de provocation du personnage Tony Erdman. J'ai aimé cette femme., été sensible au désarroi de cet homme, ils se cherchent tous deux, lui plus encore qu'elle peut-être. Le fait d'être jeté dans l'existence sans fard et pourtant de s'amuser à se farder.

Claudine
Je suis partagée au sujet de ce film ... j'ai du mal à comprendre le comportement des deux jeunes femmes, celui de la coupeuse de cheveux en quatre, comme celui de la potiche soumise à son mec
le jeune architecte ne semble pas savoir ce qu'il recherche ... mais apparaît lamentablement soumis aux caprices de son copain, l'affreux dominateur ...
je préfère quand même Bergman
 l'after, par ce "soir d'été en ville" ( ) fut un moment délicieux de partages ... 


Les Cahiers du cinéma : " La réussite est si complète que les noms qui viennent aux lèvres sont Bergman et Fassbinder. On porte désormais les plus grands espoirs sur Maren Ade.. Toutes Les critiques du film Ici





Aucun commentaire: